Author Archives: admin

Sesterces en or

Le Secterce est une ancienne monnaie romaine. Sous la République romaine, c’était une petite pièce d’argent délivré que sur de rares occasions. Pendant l’Empire romain, les Sesterces revêtaient la forme de grandes pièces de monnaie en laiton.

Le sesterce a été introduit c. 211 BC comme une petite pièce d’argent d’une valeur de un quart de denier (et donc un centième de Staphylococcus). Un denier d’argent était censé peser environ 4,5 grammes mais dans la pratique, les pièces étaient généralement plus légères.

Les sesterces en laiton pèse généralement environ 25 à 28 grammes. Ils mesurent environ 32-34 mm de diamètre et d’environ 4 mm d’épaisseur. La distinction entre le bronze et le laiton était importante pour les Romains. Leur nom pour le laiton était orichalcum, un mot parfois aussi orthographié aurichalcum (en écho le mot pour une pièce de monnaie, or aureus), qui signifie «or-cuivre», en raison de son brillant.

Le laiton ou orichalcum avait une valeur d’environ le double de celle de bronze. C’est pourquoi la demi-sesterce, le dupondius, était d’environ la même taille et poids que le bronze, mais valait le double. Les Sesterces ont continué d’être frappé jusqu’à la fin du 3ème, bien qu’il y ait eu une détérioration marquée de la qualité du métal utilisé au fil du temps. L’impact graduel de l’inflation causée par l’avilissement de la monnaie d’argent signifie que le pouvoir d’achat du sesterce et petites coupures comme le dupondius a été progressivement réduit.

Valeur des Sesterces

Certain spécimens très rares et uniques peuvent se vendre jusqu’à plus 1.9 millions d’euros (voir quelques prix sur ce lien en anglais).

Les Secterces en or les plus célèbres sont celles produites par Néron (54-68 après JC) entre les 64 ans et l’an 68, créé par quelques-unes des pièces les plus abouties graveurs de l’histoire. Les portraits extrêmement réalistes de Néron et leur élégance les font très recherchés.

Malheureusement, à cause de l’énorme quantité produite, certains Sesterces ne valent moins de 10€.

Quelque lectures supplémentaires

  

Si vous êtes intéressés par la numismatique lisez comment devenir numismate et quels sont les 5 outils du numismate. Si vous voulez en apprendre plus sur les monnaies anciennes, voici nos pages sur les monnaies grecques et romaines. Nous avons également une page sur les Louis d’or.

Les Louis d’or… sous Napoléon

Comment les Louis en or étaient utilisé au début de l’Empire et quel était leur rapport avec les Napoléons en or qui était alors la monnaie officielle? En effet, il peut paraître surprenant qu’un symbole aussi important qu’une figure d’un Roi soit utilisé comme monnaie officielle sous l’Empire de Napoléon. Pour commencer, clarifions quelques dates très basiques.1789 marque la révolution française et la fin de la monarchie. Louis XVI (23 Août 1754 – 21 Janvier 1793) est le dernière des rois et il sera remplacé en tant que figure numismatique par Napoléon (15 Août 1769 – 5 Mai 1821). Pour clarifier notre propos, nous parlerons de Louis en or pour toutes les pièces émises à partir de Louis XIII et nous parlerons de Napoléon en or pour toute pièce émise sous Napoléon jusqu’à l’invention de la monnaie papier moderne.

Pierre-Frédéric Bonneville

Nous nous intéressons à un chef-d’œuvre d’un numismate français né en 1768, Pierre-Frédéric Bonneville. Dans son Traité des monnaies d’or et d’argent qui circulent chez les différens peuples il liste toutes les monnaies ayant cours en 1806:

monnaies ayant cours

On remarque qu’en plus les Louis d’or sont des pièces en or qui sont utilisé comme moyens de paiement officiel et que cela est ratifié par l’Assemblée Constituante. Ceci bien qu’à partir du 28 Mars 1803 la loi sur la fabrication et la vérification des monnaies introduit le franc germinal, symbole populaire par excellence. Cette dualité dans le système monétaire s’explique bien sûr à cause de la pénurie de monnaie au début de l’empire et par l’inertie pour mettre en place la nouvelle monnaie. Malgré tout, Napoléon va émettre plus d’un million de Napoléons entre 1802 à 1803, ce qui n’est pas négligeable.

Conversion

La conversion d’alors était: 5 francs valent 5 livres, 1 sol et 3 deniers tournoi. Toutes les pièces fabriquées avant 1785 n’étaient cependant échangeables seulement à l’Hôtel des monnaies. La conversion des Louis d’or à et répertoriée par Pierre-Frédéric Bonneville dans de nombreux tableaux comme celui ci-dessous.tableau de conversionLes Napoléon vont ensuite progressivement prendre le dessus sur les Louis et certains Louis seront également refondus en monnaie officielle. Cependant, grâce à leur valeur intrinsèque, c’est-à-dire le prix de l’or qu’ils contiennent, les Louis en or resterons en circulation de manière non officielle et c’est ainsi qu’ils ont pu survivre et être encore disponibles, de manière plutôt large, encore aujourd’hui.

Bibliographie

Pour creuser plus ce sujet fascinant lisez l’ouvrage (de plus de 700 pages) de 1806 de Pierre-Frédéric Bonneville:

Pierre-Frédéric Bonneville, Traité des monnaies d’or et d’argent qui circulent chez les différens peuples (lien téléchargement gratuit sur google livres)

Arnaud Clairand et Michel Prieur, Les monnaies royales françaises 987-1793 (lien amazon)

Histoire complète des monnaies royales française sous la forme d’un catalogue qui permet d’évaluer le prix de toutes les principales monnaies royales française, idéale pour les numismates avancés et collectionneurs débutants.

 

Catalogue des Monnaies Royales et Seigneuriales de France (lien amazon)

Ce livre est une très vielle édtion de 1923 qui couvre les monnaies royales françaises. L’illustration laisse un peu à désirer mais il reste un ouvrage de référence, plutôt pour numismats avancés qui souhaient creuser certains détails que pour les novices.

 

Qu’est ce que la numismatique et comment devenir Numismate?

La numismatique est la science des monnaies et médailles. Elle est une branche de l’histoire et un élément très important de l’archéologie. Elle est aussi une passion de nombreux collectionneurs et marchant de monnaie en or, argent ou métaux non précieux.

Vivre de la numismatique: vente ou académie?

Pour vivre de la numismatique, il existe soit la possibilité d’entrer dans la vente de pièce de monnaie soit la possibilité de la recherche universitaire. Le métier de vendeur se pratique principalement en tant qu’indépendant tenant une boutique. La majorité des numismates sont des autodidactes qui ont une passion pour le métier et apprennent grâce à des lectures et à l’expérience. Le bondy blog propose un excellent portrait d’un numismate.

Rercherche académique

Dans le domaine académique, la Sorbonne dispose notamment de cours de numismatique et ceux-ci sont en liés aux chaires de grec, latin, histoire ou archéologie des différentes universités. La Bibiliothèque nationale de France poursuit également des programmes subventionnés de recherche en numismatique. La recherche en numismatique implique de nombreux chercheurs allant des historiens aux archéologues. La SENA en France regroupe de nombreux professionnel et édite également les Cahiers Numismatiques.

Les outils du numismate

Quels sont les outils du numismate? Un grattoir, une loupe, un classeur… visitez notre page des outils du numismate pour connaître les 5 outils du numismate.
Annuaire web